Un début d’éveil spirituel

blog spiritualite eveil spirituel

Aujourd’hui, j’aimerais te parler d’un sujet qui n’a vraiment pas été facile pour moi : mon “éveil spirituel”. Il s’agit d’un processus, qui n’a sans doute pas de fin, et qui peut se vivre différemment d’une personne à l’autre. 

Ce n’est pas en un article que je vais pouvoir témoigner de comment ça s’est passé pour moi. Je commencerai donc ce premier article en t’expliquant ce que j’imagine être le début de ce processus. Et je poursuivrai avec d’autres articles sur le sujet.

Un éveil spirituel, c’est quoi ?

Si ce terme ne te dit rien, il s’agit en fait d’un processus au cours duquel tu reconnectes à ton Être profond, à ta conscience, à qui tu es véritablement. C’est-à-dire une conscience divine et éternelle qui fait partie du Tout. 

Tu prends petit à petit conscience de ton égo, c’est-à-dire du personnage terrestre que tu es venu jouer sur cette terre (pour moi, le personnage d’Aurore). Il se construit notamment durant l’enfance à travers les différentes expériences que tu vis, les croyances que tu crées ou dont tu hérites, les blessures (d’abandon, d’injustice, d’humiliation, d’abus, de rejet, etc.) auxquelles tu es confronté… 

C’est en fait la conscience qui s’éveille à elle-même. Si tout cela te paraît nébuleux ne t’inquiète pas, c’est normal. C’est quelque chose que tu peux certes approcher avec le mental, mais c’est surtout un processus qui se vit. Et qui se comprend d’abord, selon moi, au niveau de la conscience. Ce qui est beaucoup plus profond.

Si tu veux en savoir plus sur la conscience, l’égo et ce processus d’éveil, je t’invite à lire le livre d’Eckhart Tolle, Nouvelle Terre, qui explique très bien cela.

Les prémisses de mon éveil

eveil spirituel meditation spiritualite

C’est difficile pour moi de savoir exactement quand ce processus a commencé. Peut-être quand j’ai commencé à méditer, en 2017, car je me rappelle avoir ressenti une connexion profonde avec quelque chose. Mais sans savoir exactement de quoi il s’agissait. Je me rappelle d’ailleurs avoir arrêté de méditer car cette sensation me faisait peur. 

Les mois et les années ont passés et je me suis petit à petit ouverte à la relation entre les maladies et notre dimension psychologique et émotionnelle. Je suivais aussi à l’époque une thérapie qui m’a permis d’apprendre à me connaître et à identifier mes mécanismes de défense, mon fonctionnement, mes émotions…

C’est un moment de ma vie aussi où j’ai commencé à remettre en question le fonctionnement de la société, où j’ai commencé à me demander comment je voulais réellement vivre ma vie car je ne me sentais pas en phase avec la voie traditionnelle (CDI à temps plein, achat d’une maison, sédentarité, etc.). 

Un tournant majeur

C’est vraiment en 2020 que j’ai commencé à m’intéresser à la spiritualité. Un peu “malgré moi” car une part de moi la dénigrait. Je venais d’arrêter la thérapie que je suivais depuis des années car j’avais l’impression de tourner en rond. Et j’étais à la recherche d’une autre manière de travailler sur moi.

C’est à ce moment-là qu’une de mes collègues m’a parlé d’une dame qui faisait des soins énergétiques. Je me suis tout de suite sentie attirée, sans même savoir de quoi il s’agissait (et tant mieux sinon je n’y serais jamais allée). J’ai donc pris un rendez-vous en février.

Cette séance a littéralement été une claque qui a provoqué ou accéléré (?) ce processus d’éveil. Durant cette séance, j’ai ressenti très fort dans mon corps le travail qu’elle faisait sur moi. Et j’ai pleuré comme un bébé. À la fin de la séance, je me sentais super bien, libérée. Comme si on venait de m’enlever un énorme poids de mes épaules.

La découverte de la spiritualité et du monde invisible

Après cette séance, j’ai commencé à me poser beaucoup de questions car je voulais comprendre ce qu’il s’était passé. Cette dame savait aussi beaucoup de choses sur moi alors qu’on ne se connaissait pas. Et je me demandais bien comment cela était possible.

J’ai donc commencé à faire des recherches. J’ai lu toute une série de livres et j’ai regardé des vidéos Youtube sur le sujet. J’ai aussi écouté des témoignages de personnes connectées à leurs clairsens (clairvoyance, clairaudience, clairsentience, etc.) et au “monde invisible” (guides, personnes décédées, et autres).

J’ai notamment appris que l’on était une âme, une conscience, et que celle-ci s’incarne à plusieurs reprises, notamment sur Terre, pour vivre des expériences, évoluer, apprendre, être, s’éveiller, etc. 

J’ai également appris que l’on était donc éternel, que la mort était simplement une transformation, et qu’il était possible de communiquer avec d’autres êtres dans d’autres plans, dans d’autres dimensions. 

J’étais très sceptique par rapport à toutes ces nouvelles idées. Pourtant, les personnes qui témoignaient de cela avaient l’air tout à fait authentiques lorsqu’elles en parlaient. 

Une part de moi était très attirée par tout ce monde spirituel. Et une autre part le rejetait complètement. Ce que j’entendais sur Youtube me mettait parfois en colère et me faisait aussi peur. Mais je continuais à regarder des vidéos sur le sujet car tout ce monde m’intriguait énormément.

Un premier pas dans l’exploration de ce monde invisible

À la fin de la première séance de soins énergétiques, la dame m’a parlé de la formation qu’elle donnait pour apprendre la méthode avec laquelle elle travaillait. Mon corps tout entier s’est senti attiré comme un aimant à l’évocation de cette formation.

J’ai d’abord pris le temps d’intégrer la séance de soin que j’avais faite avec elle. Puis le confinement est arrivé. Après plusieurs mois, cette formation me trottait toujours dans la tête. J’ai donc décidé de m’inscrire sans même savoir de quoi il s’agissait. Et heureusement, car je ne l’aurais jamais fait si j’avais su !

Le premier week-end de formation s’est déroulé en juillet 2020. L’enseignante nous a parlé de l’âme, du processus d’incarnation, des expériences que l’on vit qui la fait grandir, etc. 

Elle nous a aussi présenté la méthode qu’elle enseignait : le thetahealing. Celle-ci se base sur le fait que notre réalité est basée sur nos croyances (des affirmations que l’on considère comme vraies). 

Ces croyances se construisent à travers nos expériences vécues, que ce soit dans cette vie ou dans d’autres vies (d’autres incarnations). Elles peuvent aussi être transgénérationnelles et donc héritées de notre famille.

Le principe de la méthode est de se mettre dans un état méditatif (ondes cérébrales theta) afin d’identifier les croyances qui peuvent créer de la souffrance (physique, mentale, émotionnelle, etc.). Cela afin de les libérer et de reprogrammer des croyances positives afin de transformer sa réalité.

Jusque là, ça allait plus ou moins, même si je ne croyais pas du tout à la réincarnation et au fait qu’on pouvait avoir vécu d’autres vies, mais passons.

Là où ça a commencé à être beaucoup pour moi, c’est quand elle a commencé à parler des guides, des anges, des personnes décédées. Mais aussi d’autres êtres qui nous accompagnent ou avec qui on peut communiquer et travailler. Mais je suis restée, j’étais quand même intriguée par tout cela. 

Une mise en pratique troublante

Ensuite, nous avons mis en pratique la méthode que nous venions d’apprendre à travers différents exercices. Elle a également travaillé sur plusieurs d’entre nous. Soit en collectif, Soit lors des exercices que nous faisions par deux. 

Au cours de ces exercices pratiques, j’ai vécu des choses que je ne comprenais pas et auxquelles je ne croyais pas. Certaines personnes ont reçu des informations sur moi qui étaient correctes alors qu’on ne se connaissait pas. Et j’en ai aussi capté sur elles.

J’avais beaucoup de ressentis physiques quand quelqu’un travaillait sur moi ou l’inverse. J’ai vu des personnes libérer des émotions lors des exercices ou des démonstrations réalisées par notre enseignante et j’en ai libéré aussi.

J’ai notamment pleuré lorsque l’on m’a expliqué d’autres vies que j’aurais vécues. Ce qui était très troublant étant donné que je ne croyais pas aux vies antérieures.

Des expériences difficiles à intégrer

Autant te dire qu’il m’a fallu du temps pour intégrer tout ce qu’il s’était dit et passé lors de ce week-end.

D’un côté je me disais que tout ça c’était des conneries, que ces gens étaient complètement allumés. Mais je ne pouvais pas nier ni oublier tout ce que j’avais pu expérimenter. Que ce soit lors des séances individuelles de soins énergétiques ou lors de la formation.

D’un autre côté, j’étais super excitée par l’idée que tout ce monde “spirituel” existe. Et sans savoir pourquoi, je ressentais un appel très profond à continuer la formation.

Dans un prochain article, je t’expliquerai si j’ai poursuivi cette formation et comment s’est déroulée la suite de cette aventure spirituelle !

qu'est-ce que la sonothérapie

Qu’est-ce que la sonothérapie ?

Qu’est-ce que la sonothérapie ? Qu’est-ce que la sonothérapie ? C’est ce que tu vas découvrir dans cet article en...

la voix de l amour

La voix de l’amour

La voix de l’amour La voix de l’amour est le 2e module du programme “Chant de l’Âme” proposé par Clélia...

Laisser un commentaire