Les blessures de l’âme : les identifier et les comprendre

blessures de l'âme

Les blessures de l’âme sont des blessures psychologiques que nous rencontrons tous dans notre vie. 

T’es-tu déjà senti rejeté, abandonné, trahi, humilié ou victime d’injustice ? As-tu l’impression de répéter certains scénarios relationnels malsains dans ta vie ? 

Alors c’est peut-être que tu es piégé par ces blessures. Pour t’en libérer, il faut commencer par les identifier et le comprendre.

Dans cet article, tu découvriras comment elles se créent. Et tu comprendras comment elles t’influencent négativement à travers les masques qu’elles te font porter. 

Cela t’aidera à identifier les pensées, émotions et comportements qui sont à l’origine de ta souffrance. Tu pourras ainsi commencer à t’en libérer.  

Les 5 blessures de l’âme

En se basant sur les travaux du psychiatre américain John Pierrakos, Lise Bourbeau identifie 5 blessures. Il s’agit du rejet, de l’abandon, de l’humiliation, de la trahison et de l’injustice

Nous naissons tous avec ces 5 blessures, mais certaines s’exprimeront plus que d’autres au cours de notre vie.

Ces blessures psychologiques créent de la souffrance psychique et émotionnelle. Et elles peuvent aller jusqu’à provoquer des maux et des maladies. Elles impactent inconsciemment nos émotions, nos pensées et nos comportements.

Lorsque nos blessures sont activées, nous réagissons automatiquement pour nous protéger. Nous créons ainsi des masques qui nous empêchent d’être nous-même.

Comment se créent les blessures ?

En s’incarnant sur Terre, notre âme a décidé de venir se libérer de ses blessures à travers les expériences de la vie. 

Pour cela, nous avons choisi des parents (ou des proches) qui avaient les mêmes blessures que nous afin qu’à travers eux, nous puissions les révéler. Nos blessures sont donc activées dans notre petite enfance.

La blessure de rejet, par exemple, est éveillée lorsque nous sommes rejetés par une personne, et que nous ne nous acceptons pas totalement dans cette situation.

Notre blessure de rejet est donc provoquée par le fait que nous nous rejetons nous-même. Si nous nous acceptions telle que nous sommes, nous ne souffririons pas du rejet de l’autre.

Ainsi, la blessure induit un cercle vicieux où nous nous faisons rejeter, nous rejetons les autres et nous nous rejetons nous-même. Il en va de même pour les autres blessures. 

La blessure du rejet

blessures âme

Cette blessure s’active de notre naissance à nos 1 an. Elle est éveillée car nous nous ne nous sentons pas désirés ou acceptés par un de nos parents.

Le masque correspondant est celui du fuyant. Celui-ci a l’impression de ne pas avoir le droit d’être aimé et d’exister. Il se considère sans valeur et se demande ce qu’il fait sur Terre. 

Il s’isole du monde extérieur par peur d’être rejeté. Il fuit alors dans son monde intérieur. Ces stratégies de fuite peuvent être nombreuses : sommeil, drogue, astral… Il a un attrait pour ce qui est mental, intellectuel ou spirituel. Il va parfois jusqu’à se couper des autres.

Il manque de confiance en lui et a du mal à prendre sa place. Il parle peu et a l’impression d’être invisible aux yeux des autres.

La blessure de l’abandon

Elle apparaît entre 0 et 3 ans, car nous ne nous sommes pas sentis soutenus et nourris émotionnellement. Un de nos parent a été absent, peu présent ou a manqué d’autorité. Nos besoins affectifs n’ont pas été comblés, ce qui nous a rendu profondément tristes.

Le dépendant est le masque corrélatif à la blessure d’abandon. Il nécessite l’attention et l’aide de son entourage pour se sentir aimé. Il se sent en insécurité et a besoin des autres pour fonctionner. Il aura, par exemple, de la difficulté à prendre des décisions par lui-même.

Sa dépendance aux autres ou à des substituts (drogue, nourriture, etc.) montre qu’il cherche à combler un manque affectif. Il a une peur bleue de la séparation, qu’il vit de manière très douloureuse. 

Il aura tendance à endurer des relations toxiques, par peur d’être seul. Et il entretiendra des relations fusionnelles pour éviter d’affronter son vide intérieur. Il se positionne dans un rôle de victime et a constamment besoin d’être rassuré. 

La blessure de l’humiliation

blessures psychologiques

Elle s’éveille entre 1 an et 3 ans. Elle émerge parce qu’un parent a honte de nous. Ou parce que nous nous sommes faits humiliés en public. Nous avons pu aussi être brimés dans notre recherche de plaisir physique.

Le masque du masochiste est associé à cette blessure. Il recherche le plaisir, mais il en a peur. Il le refoule car il a peur de perdre le contrôle, de déborder. Il le recherche alors inconsciemment dans la douleur.

Il a tendance à s’auto-punir, se critiquer, se dévaloriser. Il compense avec la nourriture ses émotions ambivalentes. Ce qui lui donne une raison de plus de se dégoûter lui-même. Il peut aussi avoir tendance à la boulimie. 

Il s’impose des contraintes et fuit la liberté. Pour ce faire, il fait passer les besoins des autres avant les siens. Il a tendance à prendre une place de sauveur dans ses relations.

La blessure de la trahison

La blessure de trahison apparaît entre 2 et 4 ans. Nous nous sommes sentis trahis par un de nos parents. Nous avons l’impression d’avoir été manipulés ou qu’on nous a menti.

Le contrôlant est le masque de la personne qui porte la blessure de trahison. Il a une forte personnalité et prend de la place dans un groupe. Il contrôle les autres pour qu’ils répondent à ses attentes.

C’est un séducteur et il a tendance à manipuler les autres. Il ne supporte pas qu’on lui mente, bien qu’il le fasse souvent. Il impose son point de vue et manque de tolérance si on ne va pas dans son sens. Si c’est le cas, il peut même devenir autoritaire et agressif.

Il est méfiant et a peur de l’engagement. Il s’impatiente rapidement face aux faiblesses d’autrui. C’est un spécialiste pour blâmer les autres et il fuit ses responsabilités.

La blessure de l’injustice

C’est entre l’âge de 4 à 6 ans que cette blessure éclos. Nous avons souffert de l’insensibilité et de la froideur d’un de nos parents ou d’un proche. Ce dernier peut avoir été autoritaire ou maltraitant. Nous n’avons alors pas eu l’espace de nous affirmer et d’exprimer notre individualité.

Le rigide correspond au masque de la blessure de l’injustice. Au premier abord, il paraît froid et insensible. C’est un perfectionniste qui s’est coupé de sa sensibilité. Il veut tendre vers un idéal difficilement atteignable. Il se sent donc souvent insatisfait. 

Il ne sent pas ses limites et donc ne les respecte pas. Il recherche de la reconnaissance dans ce qu’il fait. Et ne pense pas pouvoir être reconnu pour ce qu’il est. Il peut donc avoir tendance à travailler de manière acharnée.

Il peut sembler être un éternel optimiste, car il camoufle ses sentiments et sa vulnérabilité. Il est très exigeant envers lui-même et peu flexible envers les autres. Son indépendance cache le fait qu’il ne s’autorise pas à demander de l’aide.

Prendre conscience de ses blessures

blessures âme Lise Bourbeau

Nos blessures sont des illusions créées par notre ego. Elles déforment la réalité, provoquant ainsi un mal-être mental, émotionnel et physique

Nos masques, bien qu’ils nous protègent, nous empêchent d’être nous-même. Ils créent de la souffrance et sabotent nos relations.

Si nos blessures ne sont pas guéries, elles prendront de plus en plus de place dans notre vie. Il est donc conseillé de s’en occuper pour vivre une vie plus sereine.

En prenant conscience de comment ces mécanismes se manifestent en nous, nous pouvons commencer à les défaire. Ainsi, nous pouvons nous libérer et commencer à vivre de manière authentique.

Le livre de Lise Bourbeau

Pour aller plus loin, je te conseille de lire le livre “Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même” de Lise Bourbeau. 

Elle explique plus en détail les différentes blessures. Elle indique avec quel parent les blessures sont activées. Et donc avec les personnes de quel sexe elles s’expriment par la suite.

Elle partage aussi des exemples d’expression des masques auxquels tu peux facilement t’identifier. Suite à ces travaux, elle a aussi observé des caractéristiques physiques qui y sont associées.

La lecture de ce livre t’aidera donc à repérer plus facilement tes blessures et tes masques dominants.

blessures de l'âme

Les différentes blessures que tu ressens en toi et à travers tes relations peuvent te pourrir la vie. Elles te font souffrir autant mentalement, émotionnellement que physiquement. Les identifier est le début du processus de guérison. Dans un prochain article, je te présenterai plus en détail comment tu peux guérir de ces blessures. Et ainsi vivre une vie de meilleure qualité.

Te reconnais-tu dans ces blessures et ces masques ? 

Comment cela s’exprime-t-il chez toi ?

Réponds en commentaire ci-dessous.

Photos Pexels :

multipotentiel

Es-tu multipotentiel ?

Es-tu multipotentiel ? Multipotentiel, multipassionné, multipotentialiste, explorateur, couteau suisse… Tous ces synonymes renvoient à une caractéristique de personnalité qui est...

Laisser un commentaire